Atelier 3 – Vivre de l’Océan

En 2016, la valeur totale de la production halieutique et aquacole à la première vente était estimée à 362 milliards d’USD, dont 232 milliards d’USD provenaient de l'aquaculture. Vivre de l’océan devient une réalité pour une partie grandissante de la population mondiale. L’océan représente un enjeu crucial pour le développement d’activités socio-économiques. Le littoral tend à être de plus en plus densément habité, générant une importante économie « présentielle ». L’Océan fournit du travail à plus de 200 millions de personnes dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture, et encore plus d’emplois indirects dans les secteurs liés à la mer (commerce des produits de la mer, navigation, tourisme, exploitation minière offshore, activités militaires et scientifiques, loisirs nautiques…). L’océan représente en outre une réserve non négligeable en ressources minières et énergétiques.

~ Nos intervenants ~

 

L'économie bleue: pilier du nouveau modèle de développement du Maroc

Par Abdellah Mouttaqi, Secrétaire général de l’ONHYM, membre du CESE, rapporteur de l’étude sur l’économie bleue.

Titulaire d’un Doctorat d’Etat en 1997, Abdellah MOUTTAQI, actuellement Secrétaire Général de l’office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). En 2011, il est nommé par Sa Majesté le Roi membre du Conseil, Economique, Social et Environnemental.

Titulaire de plusieurs publications sur les ressources naturelles, le développement durable et le développement humain, il est également et administrateur de plusieurs compagnies minières, de la Fédération de l’Industrie Minérale, vice-président de l’Institut Marocain des Relations Internationales, président de l’Association Marocaine des Sciences de la Terre et a été membre du comité scientifique de la COP22.

Pourquoi l’industrie du transport maritime doit être un des piliers du nouveau modèle de développement économique du Maroc ?

Par El Mostafa FAKHIR, Expert International en Transport et Logistique, Directeur Général La Maghrébine d’Information et de Services (LAMINFO)

El Mostafa FAKHIR est aussi:

  • Expert et consultant international auprès de plusieurs organisations professionnelles en Transport et Logistique (FTL-CGEM, AFFM, URTL NORD, CCAM, RAMPM etc.)
  • Expert en Formation certifié par plusieurs organismes internationaux (FIATA, ELA, BEI, etc.)
  • De Formation d’officier 1ère Classe de la Marine Marchande de l’ISEM avec un Master en Logistique de l’ISCAE

Auteur et membre de groupes de travail de plusieurs Projets, Initiatives et Travaux de recherches sur le secteur du Transport et la Logistique.

Évolution de la plaisance après 2008

Par Luc Van Keirsbilck, Yacht Consulting France DG & LVK Consultants Maroc DG

 

Luc Van Keirsbilck est un ingénieur hydraulique mais aussi un sportif de haut niveau. En voile, il a remporté de nombreux titres, nationaux et internationaux, fut sélectionné aux JO 1980 Tallinn, a participé à l’Admirals Cup et Fasnet et est médaillé dans transat ARC et ARC+. Il a également exercé comme entraîneur national et olympique pour la Belgique et la France. Outre ses qualités d'athlète, Luc a 25 ans d’expérience dans des chantiers de dragages et de travaux maritimes partout dans le monde et 20 ans d’expérience dans le domaine du nautisme en Europe.

Port de Tanger Ville : Une reconversion pour de nouvelles vocations

Par Driss Benabad, Directeur Technique à la SAPT SA

Situé dans un point de passage stratégique où se rencontrent l’Océan Atlantique et la Mer Méditerranée, le port redevient le véritable cœur palpitant de la ville, lieu historique de rencontres de différentes cultures orientales et occidentales qui l’ont décrites comme ville- monde aux multiples facettes et ouverte à tous les courants de mode où plusieurs personnalités de renommée ont choisi d’y séjourner: de Malcom Forbes à Paul Bowles, Yves Saint Laurent, Barbara Hutton en passant par des stars de la musique comme les Rolling Stones.

C’est ainsi que d’un point de vue touristique, le Port de Tanger ville est aujourd’hui orienté principalement vers les activités de croisière, fast ferry et plaisance.

La nouvelle vocation du Port de Tanger Ville, son modèle de Management et sa stratégie de développement ainsi que l’Engagement de la ville et de ses parties prenantes deviennent aujourd’hui un mix indissociable qui concourt à accélérer la relation "Port-Ville", son positionnement international ainsi que la prospérité sociale et économique de toute la Région.

~~~

Mr. Driss BENABAD, Ingénieur d’état, plus de 26 ans d’expérience en Management de projets avec une expertise dans les domaines du bâtiment, des infrastructures et de l’énergie.

Le Port de Tanger ville se trouve dans un site unique à l’entrée du détroit de Gibraltar, dans une baie entourée de collines verdoyantes. Depuis 2011, Directeur Technique à la SAPT SA (Société d’Aménagement pour la Reconversion de la Zone Portuaire de Tanger Ville) et chargé des études techniques et la réalisation des bâtiments et infrastructures du Projet de reconversion, ainsi que la restauration des Murailles, Portes et remparts de la Médina de Tanger.

L’Or bleu : une énergie renouvelable de l’avenir ?

Par Brigitte BORNEMANN, Directrice des publications energiesdelamer.eu

Le changement climatique et les contraintes géopolitiques nécessitent d’agir vite pour acquérir une plus grande autonomie énergétique et diminuer la dépendance aux énergies fossiles.

Le vent et le soleil sont des ressources exploitées par le Royaume du Maroc qui bénéficie également des ressources marines avec d’un côté la Méditerranée et de l’autre l’Atlantique.

Dans de nombreux pays qui bénéficient d’un littoral, la transition énergétique peut être favorisée par le développement des Energies Marines Renouvelables (EMR). Celles-ci ont connu un engouement considérable ces dernières années.

Pour le Maroc, disposant de ressources importantes et d'une connaissance des courants de marée, le milieu marin constitue un environnement propice aux développements de projets EMR.

Les technologies doivent être adaptées aux différents milieux, aux structures en mer ou marines, avec l’éolien flottant ; le houlomoteur ou l’hydrolien qui exploite la houle et les courants marins, ou l’énergie thermique des mers et le SWAC qui exploite les différences de température de l’eau

Cette intervention propose de présenter :

  • Les différentes technologies développées ou en cours de développement pour exploiter les ressources naturelles en mer comme le vent, les marées, les courants, l’eau de mer ...
  • Les contraintes, les coûts et les procédures pour gérer les conflits d’usages et environnementaux,
  • Les retombées socio-économiques locales, notamment pour les formations et l’emploi.

www.energiesdelamer.eu

~~~

Brigitte Bornemann a créé depuis 2007 la première publication numérique francophone dédiée aux énergies renouvelables de la mer. Elle dirige, avec une équipe composée de journalistes, d’experts et d’un webmaster, le site de presse en ligne energiesdelamer.eu qui comporte plus de 5 000 articles archivés et comprend 8500 abonnés professionnels, institutionnels, chercheurs et universitaires.